Recevez gratuitement le kit bonheur de 20 pages en vous inscrivant à la newsletter.

Comment être heureux dans la vie (3 principes)?

Le voyage est un retour vers l’essentiel

Les personnes qui voyagent régulièrement sont en moyenne 7% plus heureuses que les autres. Pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour profiter de ce ” shoot ” de bonheur, car il suffit d’expérimenter le voyage simplement, de se couper temporairement de sa routine et de se confronter à la nouveauté pour développer un sentiment de satisfaction. Partir de chez soi à pied permet déjà de se sentir mieux !

Je vais commencer de manière très simple : le bonheur pour moi n’est pas une destination, c’est un voyage, un chemin multidimensionnel. Et une vie saine, c’est prendre soin de son alimentation, faire du sport régulièrement, respecter son cycle de sommeil, pratiquer des exercices de relaxation, se rendre le plus souvent possible en pleine nature, se couper des informations négatives, cultiver une forme de spiritualité, s’entourer de gens positifs, l’amour, l’amitié…mais aussi, voyager ! Car le voyage prend soin de notre esprit. Mais pas que ! Quand on part seul, on est forcé d’être dans l’ouverture, on développe notre créativité, l’empathie, la curiosité, notre perception du monde et de notre réalité, on se forge notre propre opinion, on s’ouvre à soi et aux autres… autant de choses qui sont tellement précieuses pour faire des choix de vie éclairés en accord avec qui nous sommes réellement. C’est en cela que le voyage est intimement lié à l’hygiène de vie selon moi. Il permet de se recentrer, de poser son propre regard sur la vie, sur sa vie. Et ça change tout !

La première chose que je souhaiterais vous partager, c’est que c’est beaucoup plus simple que vous ne l’imaginez. Le voyage est à la portée de tous ! Je me souviens de l’époque à Paris, où je prenais un bus pour seulement 5 euros qui m’amenait en Normandie. Des solutions sont disponibles et gratuites pour avancer sur le chemin qui mène vers soi. En ce qui me concerne, j’ai vraiment le sentiment de vivre ce qu’on pourrait appeler “ ma vie de rêve ”. Ce fut un long processus pour en arriver là, et je reste vigilant au quotidien pour poser des actions concrètes qui nourrissent mon esprit et mon corps. Je suis passé par des moments très difficiles, comme la période où j’ai été sans domicile fixe durant six mois et d’autres événements évidemment compliqués dans ma vie. Par ailleurs, et pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, je partage volontiers des images de mes voyages, qui peuvent facilement laisser penser que j’ai une chance inouïe de pouvoir me balader partout sur la planète pendant que les autres sont au bureau. C’est faux ! Je ne suis pas plus chanceux que vous, et je n’ai pas eu une petite fée colorée qui s’est penchée sur mon berceau dernier cri. C’est uniquement la construction de mes choix et des décisions que je prends dans mon quotidien qui participent à la personne que je suis maintenant.

Demain, je me lève de bonheur

Plus de 60% des personnes bénéficiant d’un sommeil de qualité, et en quantité suffisante, témoignent d’un plus haut niveau de bonheur ! Une sieste de 10 minutes en milieu de journée par exemple, permettrait d’avoir une meilleure mémoire et de consolider les apprentissages. Aussi, se lever une heure plus tôt le matin pour prendre le temps de se connecter à son corps et de développer des pensées harmonieuses, permettrait de dégager une vibration positive qui nous suit toute la journée. Le sommeil a un réel impact sur de nombreux aspects de notre vie !

Je me souviens que lorsque j’étais enfant, vers 5-6 ans, j’avais de grandes difficultés à m’endormir. Je réfléchissais beaucoup, j’imaginais tout un tas de scénarios, et j’avais des questions en pagaille sur la vie ! Le cosmos, les planètes, la lune, le sens de tout ça… Des réflexions assez philosophiques qui n’étaient pas vraiment communes pour un enfant de mon âge. Au fil du temps, ma mère avait développé une technique pour m’aider à m’endormir, et qui m’aide encore maintenant si je me réveille au milieu de la nuit : de grandes inspirations qui montent tout en haut du corps, et de grandes expirations qui descendent jusqu’en bas. J’imagine l’air qui circule le long de mon corps, qui monte et qui descend, et ça m’endors !

Il n’y a pas si longtemps ma mère est venue passer du temps à Montpellier, et nous avons fait de la randonnée tout le week-end. Ce sont des moments privilégiés chers à mon cœur. À tout de même 70 ans, je l’emmène crapahuter un peu partout dans les Cévennes, et elle tient bien le rythme ! On refait le monde, on parle de tout, tout en bénéficiant des bienfaits de la nature et de l’activité sportive. Lors d’une de nos discussions, j’ai appris ce week-end là que j’étais un enfant de nature optimiste et positif, avec un savoir inné et une analyse de l’homme et de la vie assez fine. Avec cet éclairage, je comprends mieux maintenant mon parcours, mes choix et comment j’ai réussi à créer ma vie de rêve. J’ai toujours aimé la vie !

Que ton alimentation soit ta première médecine

Pendant longtemps, chercheurs, scientifiques et médecins ont cherché à comprendre les effets de l’alimentation sur le bien-être physique, mais ignoraient ses conséquences sur l’humeur, le psychisme, ou encore les émotions. Ce n’est maintenant plus le cas et ce lien est largement démontré ! On assiste même à l’émergence d’une nouvelle discipline, la “ psychiatrie nutritionnelle “ !

Prendre soin de son alimentation, c’est prendre soin de son corps, mais également de son esprit. J’ai compris cela aujourd’hui, même si quand j’étais jeune, j’ai moi aussi eu un micro-ondes, mangé des plats préparés, surgelés, du fast-food, et c’était très bien comme ça. Car soyons lucides, on ne nous apprend pas à manger des aliments bons pour notre corps. C’est tout un déconditionnement là encore à opérer pour reprendre les rênes de notre santé et manger sainement et en conscience. Mais ce qui est génial, et que j’ai découvert avec le temps, c’est que l’on peut manger sainement tout en se faisant plaisir. Et c’est un épicurien gourmand qui vous écrit ! 

Pour moi le déclic est arrivé progressivement lorsque j’ai commencé à faire du Kung-fu. Tout doucement et je pèse mes mots, j’ai pris conscience des effets que pouvaient avoir les aliments sur moi, en termes de digestion, de pensées, de créativité ou encore d’humeur. Cela a été un long processus d’assimilation et de compréhension, beaucoup de lecture, de rencontre et d’auto-analyse. Je sais que le chemin peut être long : certains sondages montrent qu’il faut cinq à sept ans pour une personne motivée pour réellement changer son alimentation, tant la reprogrammation est un défi… 

Connaître les bienfaits de notre alimentation passe nécessairement par l’éducation, lire l’information, s’y intéresser, la comprendre et la remettre en perspective pour ensuite avoir envie de faire les mises en application dans la vie quotidienne. C’est pour cela que ces dix dernières années, je mets beaucoup d’énergie dans le monde de l’éducation, convaincu que tout part de là ! Imaginez, si dès notre enfance, dans notre société, on nous apprenait, entre autres, à bien manger. À manger sainement des produits qui sont bons pour notre corps et pour notre état d’esprit. Imaginez comment notre société serait différente si les gens se connaissaient réellement, profondément.

Nous sommes d’accord, rares sont les personnes qui n’aiment pas manger ! Et paradoxalement, le sujet de l’alimentation est un sujet délicat pour beaucoup d’entre nous. Puisse ces quelques lignes semer une nouvelle graine en vous, celle d’une alimentation bonne pour votre santé. Et j’insiste sur la votre. Car ce qui est bon pour vous, ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre. Nous sommes tous différents dans le processus d’assimilation des aliments. C’est à chacun d’entre nous de trouver ce qui est bon pour lui.

Pourquoi vous n’arrivez pas à être heureux ?

Pourquoi est-il si important de penser à soi en priorité ? À l’heure des réseaux sociaux où l’auto-promotion fait gloire, nous avons souvent tendance à trouver les gens égocentriques (et certains le sont probablement). Cependant, si nous allons plus profondément vers l’idée de nous concentrer sur nous-mêmes, nous pouvons commencer à comprendre pourquoi penser à soi est une priorité pour une vie plus saine et des relations épanouies.

Pour illustrer cela simplement, j’aime bien utiliser l’image du steward. Lorsque nous prenons l’avion, avant le décollage, le personnel navigant nous explique qu’en cas de dépressurisation de l’appareil, les masques à oxygène vont tomber. Ils nous préconisent à ce moment-là de mettre le masque sur soi en priorité, avant de vouloir aider son voisin, son enfant… Et c’est logique ! Si nous ne pouvons pas nous oxygéner, nous ne pourrons pas aider les autres. Alors si on comprend bien la force de cet exemple, on comprend que si on ne prend pas soin de nous avant tout chose, ce sera bien plus compliqué de prendre soin des autres.

C’est pour cette raison que dans les prochaines escales, VOUS serez la priorité ! Car lorsque l’on se consacre à soi, et que l’on cesse de se sentir coupable, les bénéfices sont précieux :

D’abord, vous allez améliorer votre santé : c’est en vous retrouvant avec vous-même que vous pourrez vous reconnecter à votre corps. Et inévitablement, vous prendrez des décisions différentes en ce qui concerne votre santé. En vous aimant, vous voudrez offrir de bonnes choses à cette merveilleuse machine qu’est votre organisme. Vous aurez par exemple l’envie de vous éloigner des aliments transformés, trop sucrés… Vous privilégierez naturellement des comportements qui améliorent votre énergie et votre vitalité… ce qui fera le plus grand bien, à vous en premier, mais également à votre entourage.

De plus, vous l’avez sûrement déjà remarqué, lorsque vous vous sentez en phase avec vous-même, que votre corps n’est pas chargé de soucis et de toxines, tout se passe mieux avec votre entourage. Vous êtes plus patient, plus aimant, plus agréable… et vous transmettez toutes ces belles énergies. Les autres se sentiront mieux rien qu’en étant à vos côtés ! En effet, quand ils vous voient agir insouciant et heureux, cela les encourage à faire de même. En faisant passer vos besoins avant le reste, vous ne vous contentez pas de changer votre vie, vous changez le monde.

Enfin, lorsque vous prenez soin de vous, non seulement vous attirez des gens qui s’aiment et qui prennent soin d’eux, mais vous allez également apprendre à être là pour vous quand personne d’autre ne sera disponible. Vous vous sentirez beaucoup moins seul : vous profiterez simplement des moments de solitude pour penser à vous, sans vous sentir anxieux ou déprimé. C’est ainsi que vous obtiendrez une meilleure compréhension de vous-même, ce qui permettra d’augmenter votre estime de vous, de supprimer tout ce qui ne vous sert pas, amenant par conséquent de meilleures choses et personnes dans votre vie.

Mes 8 conseils pour améliorer son état d’esprit

Pour enclencher un changement, tout est question de répétition, de persévérance et de patience. On dit qu’il faudrait 21 jours consécutifs pour ancrer une nouvelle habitude dans son quotidien (mais il faudrait tout aussi bien quelques mois pour réussir ce challenge en fonction de chacun). L’idéal étant que cela devienne un vrai rituel, tout comme vous pouvez vous brosser les dents ou prendre une douche : c’est une hygiène de vie. 

– Voyez petit : L’idée ici est de ne pas être trop ambitieux et de rester réaliste. Pour cela, je vous propose de formuler un objectif concret et mesurable. De commencer par vouloir changer juste une petite chose dans votre vie. Puis de prendre la décision de passer sincèrement à l’action, et de focaliser votre attention, au moins pendant quelques semaines, sur l’atteinte de cet objectif. Ne cherchez pas à mettre en place plusieurs changements à la fois, ou à viser trop haut, ce serait l’échec assuré. 

– Accordez-vous du temps : Vous avez tout le temps nécessaire pour mettre en place chaque sujet que j’aborde. Il n’y a pas de deadline par ici ! Le manque de temps n’est rien de moins que le mal du siècle. C’est pour cela qu’il est si important d’apprendre à ralentir. Dire que nous manquons de temps pour prendre l’air, bien manger, mieux dormir, se relaxer, revient à dire à un médecin que nous n’avons pas le temps de prendre le médicament qui peut nous guérir : cela n’a pas de sens. 

– Associez des habitudes : N’hésitez pas à coupler une nouvelle habitude avec une autre déjà bien installée. Ceci vous permettra de l’ancrer plus facilement dans votre quotidien. Pourquoi ne pas combiner un rituel de respiration consciente avec votre douche du matin par exemple ? Ou encore, d’énoncer trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants dans la journée, en se brossant les dents le soir ? Par la suite, vous séparerez certainement ces deux moments, mais cela peut vous aider à démarrer.  

– Prenez rendez-vous : Pour que cela devienne une obligation, prenez un vrai rendez-vous avec vous-même ! Pour cela, bloquez un moment dans votre agenda, que ce soit une heure tous les deux jours, une journée chaque semaine… mais faites-en un moment de la plus haute importance, autant qu’un examen à l’hôpital. Programmez une alarme sur votre téléphone et honorez toujours vos rendez-vous. Considérez-vous à votre juste valeur : vous êtes la personne la plus importante de votre vie ! 

– Ne zappez jamais deux jours de suite : Le changement d’habitudes s’accompagne bien souvent d’une sensation d’inconfort, ce qui est tout à fait naturel. Ainsi, on peut vite avoir envie de passer son tour ! Vous pouvez éventuellement sauter une séance parce que vous décidez que vous avez mieux à faire, mais la meilleure façon d’éviter que la spirale de la procrastination se mette en route, c’est d’adopter cette simple règle : ne zappez jamais deux jours de suite ! 

– Tenez un journal : En écrivant régulièrement vos expériences, vous pouvez suivre votre évolution, ce qui est très stimulant et gratifiant. Pour cela, offrez-vous un joli carnet dédié à ce nouveau chemin et n’hésitez pas à y noter tous vos ressentis, les bons comme les mauvais. L’écriture est réellement thérapeutique et permet de se libérer sur le moment, mais est également une ressource précieuse à la relecture : elle permet de réaliser le chemin parcouru, ce qui constitue une aide considérable dans les moments de découragement. 

– Célébrez les réussites : Par définition, une habitude a besoin de temps pour s’ancrer dans le quotidien. Et si au début elle pourra vous paraître comme une vraie montagne à gravir, cela s’estompera au fil des jours pour devenir un automatisme. Quand cela arrivera, et je vous le promet, ça arrivera, célébrez cet instant ! Osez être fier de vos petits succès. Accordez-vous une sortie, un cadeau… Trouvez le moyen qui vous convient le mieux pour vous féliciter : vous le méritez et cela vous aidera à persévérer.

N’oubliez pas, chaque voyage commence par un premier pas, et celui qui fait un petit pas est toujours devant celui qui n’en a pas fait un seul… Je vous souhaite un merveilleux voyage sur la route de la connaissance de soi.

Vous souhaitez organiser une conférence sur la connaissance de soi et le bonheur, contactez Julien Peron à contact@cestquoilebonheur.fr

📚Le livre « C’est quoi le bonheur pour vous? En chemin vers soi » ici bit.ly/439jztp 🤩

Recevez gratuitement le kit bonheur de 20 pages en vous inscrivant à la newsletter

Explorez l'univers C'est quoi le bonheur pour vous ?

Les 5 Podcasts sur le Bonheur

Plongez dans l’univers inspirant des podcasts sur le bonheur, des podcasts captivants qui explorent les multiples facettes du bonheur.

5 jeux pour faire connaissance + se connaître

Un jeu pour faire connaissance et se connaître peut être une excellente façon de créer des liens et de favoriser une atmosphère détendue et amicale. Voici quelques idées de jeux que vous pourriez envisager.

Comment être heureux dans la vie (3 principes)?

Loin de moi l’idée de vous proposer une recette toute faite pour devenir la meilleure version de vous-même ! Nous avons tous un chemin unique, et vous êtes la personne la mieux qualifiée pour savoir ce qui est bon pour vous.